Accueil > Les projets de développement > Chine


sep

Chine

Yunnan

Mannong Ancient Tea cooperative

Cueilleuse à Mannong, Yunnan, Chine.

Cueilleuse à Mannong, Yunnan, Chine.

La coopérative de Mannong, dans le Yunnan, regroupe de petits producteurs de thé faisant partie de minorités ethniques diverses (principalement les Lahu, les Dai et les Bu Lang). Ces producteurs possèdent encore les droits d’exploitation des vieux théiers originels (de la variété Camellia Sinensis assamica). Ces théiers croissent lentement au cœur de la forêt vierge et peuvent atteindre plus de 8 m de haut. La récolte se fait en y grimpant. La transformation est ensuite faite chez l’habitant ou dans de minuscules fabriques. Les thés post-fermentés appelés pu’er sont une spécialité immuable de ce terroir. Par ailleurs, il s’agit du second projet chinois ayant obtenu le label Max Havelaar du commerce équitable.

Lincang Shuangfeng Organic Tea Cooperative

La coopérative Lincang Shuangfeng Organic Tea Cooperative se situe dans le district autonome Dai et Wa de Gengma, dans la province du Yunnan au sud-ouest de la Chine.
Elle regroupe 290 familles, ce qui représente au total 1200 membres dont 10% font partie des minorités ethniques du Yunnan (Lisu, Tubeng, Wa et Dai). Ces ethnies sont traditionnellement très proches de la nature et se montrent particulièrement impliquées dans sa protection.
Les familles de producteurs sont principalement réparties sur trois villages situés environ à 40 km l’un de l’autre. Elles travaillent depuis 2012 conformément aux exigences de la certification en commerce équitable ; ce qui leur assure un niveau de revenu décent dans la durée.
La coopérative est certifiée en agriculture biologique depuis novembre 2014 suite à une période de conversion qui a débuté en novembre 2011.
Les thés (principalement noir et pu’er avec un petit pourcentage de vert) sont produits à partir de théiers de variété camellia sinensis assamica endémique du Yunnan, dont certains sont vieux de plusieurs centaines d’années et dont les feuilles sont extrêmement riches en huiles essentielles.
Pour l’ensemble de ces familles, le thé représente la source de revenus la plus importante devant la culture sucrière et l’élevage.

Jiangxi – Zhejiang

Da Zhang Shan Organic Tea Farmers Association

Travail autour du compost, Da Zhang Shan, Jiangxi/Zhejiang, Chine.

Travail autour du compost, Da Zhang Shan, Jiangxi/Zhejiang, Chine.

Les monts Da Zhang Shan (en français « monts des brumes et des nuages ») sont localisés au cœur de la Chine, dans la province de Jiangxi. Ils se situent dans le fameux Triangle d’Or du thé vert, réputé depuis déjà plus de 1200 ans. Les thés issus de cette région étaient en effet le breuvage préféré des empereurs durant les dynasties Tang, Ming et Qing. L’humidité ambiante, l’abondance de végétation et la richesse du sol sont des conditions idéales pour la culture du thé. Certifiés pour l’agriculture biologique depuis 1996, les jardins entretenus par la coopérative Da Zhang Shan se trouvent entre 300 et 1600m d’altitude et produisent des thés riches en saveurs et en parfums. Depuis 2001, Da Zhang Shan est également certifiée pour le commerce équitable ; il s’agit de la première coopérative de thé chinoise à avoir obtenu cette certification.

La plantation de Lin’an, certifiée pour l’agriculture biologique depuis 1998, trouve sa place dans la province de Zhejiang. Elle collabore activement avec la coopérative de Da Zhang Shan, puisqu’elle dispose notamment du matériel nécessaire à la fabrication du Sencha (thé vert passé à la vapeur). Ce jardin donne naissance à des thés de grandes qualités, dont des thés oolong aux arômes boisés et charnus.

Hubei

Xuen Yi Sheng

Cueilleuses à Xuen Yi Sheng (Enshi), Hubei, Chine.

Cueilleuses à Xuen Yi Sheng (Enshi), Hubei, Chine.

La coopérative de thé d’Enshi est située dans la province d’Hubei, au centre de la Chine. Les théiers de cette région montagneuse sont très réputés pour la petite taille de leurs feuilles, très appréciée dans les thés verts et oolong. Ces théiers se trouvent entre 800 et 1200 m d’altitude et sont répartis entre 6 villages. La coopérative d’Enshi a pu voir le jour suite à une réforme économique initiée par Deng Xiaoping, homme d’Etat chinois qui mit fin à la politique de collectivisation des terres. C’est suite à ces évolutions que les 507 petits producteurs de thé de ces villages ont pu acquérir en leurs noms des terres (314ha au total). Par la suite, en 2007, ils ont fondé leur coopérative sur les bases d’un commerce équitable.

Hubei Baokang Guizhen Organic tea company

Théiers à Baokang, Hubei, Chine.

Théiers à Baokang, Hubei, Chine.

La coopérative de Bao Kang, dans l’Ouest de la province d’Hubei, a été fondée en 2005. Elle se trouve au sein d’une végétation dense et très diversifiée. Localisés vers 900 m d’altitude, les théiers sont caressés par la brume fraîche de la montagne. Ce climat humide offre les conditions idéales à l’épanouissement des théiers. Les différents petits producteurs tirent profit de ces théiers pour composer des thés de grande qualité.

Fujian

Zhenghe

Théiers à Zhenghe, Fujian, Chine.

Théiers à Zhenghe, Fujian, Chine.

La petite ville de Zhenghe doit son nom à un explorateur maritime chinois, Zheng He (1371-1433), qui commanda plusieurs expéditions en Asie du Sud, au Moyen-Orient et en Afrique orientale. Elle se trouve dans le Nord de la province chinoise de Fujian, province côtière célèbre pour ses thés blancs. La coopérative de thé de Zhenghe produit de savoureux et aromatiques thés blancs dont le Bai Mu Dan et le Bai Hao Yin Zhen.

Hunan

Guzhang Gaofeng

Route réalisée grâce à la prime du commerce équitable, Guzhang Gaofeng, Hunan, Chine.

Route réalisée grâce à la prime du commerce équitable, Guzhang Gaofeng, Hunan, Chine.

La coopérative Guzhang Gaofeng comporte 133 ha de théiers dans la province chinoise du Hunan. Ses 52 membres sont de petits producteurs issus des minorités Miao et Tujia. Ils appartiennent à deux villages différents : Pan Cao et Lijiadong. Certains d’entre eux cultivent également du maïs ou du tabac pour la vente sur les marchés locaux. Mais leur spécialité demeure la fabrication de thés sous forme de perles.

Anhui

Hecheng

Théiers à Hecheng, Anhui, Chine.

Théiers à Hecheng, Anhui, Chine.

La plantation de théiers de Hecheng couvre 93 ha dans la province d’Anhui, à de faibles altitudes n’excédant pas 900 mètres. Ce jardin est certifié pour l’agriculture biologique depuis 2005. Les théiers se trouvent dans une région naturellement vallonnée et boisée. Ils côtoient ainsi un mélange de pins et de bambous, qui confèrent aux feuilles des théiers des notes fraîches et suaves.

Huangshan

Théiers à Huangshan, Anhui, Chine.

Théiers à Huangshan, Anhui, Chine.

Le jardin de Huangshan est ancré sur les versants des monts Huangshan dans le Sud de la province d’Anhui. Ces « Monts jaunes » sont inscrits depuis 1990 au patrimoine mondial de l’UNESCO au titre de patrimoine culturel et naturel. Les théiers s’y épanouissent en altitude, aux côtés de pins millénaires. Leurs feuilles sont principalement destinées à la production de thés oolong selon la méthode dite de Formose.