Accueil > Les projets de développement > Inde


sep

Inde

Bengale occidental / Darjeeling

Retrouver notre Carnet de route : Sur la route des Primeurs du Darjeeling

Mineral Spring Sanjukta Vikas Society

Famille de producteurs, Mineral Springs, Darjeeling, Inde.

Famille de producteurs, Mineral Springs, Darjeeling, Inde.

Par le passé, les villageois de Harsing, de Dabaiani et de Yangkhoo dans le Darjeeling travaillaient pour la plantation « Harrison’s and Mineral Springs Tea Estate ». Après sa fermeture en 1956, les jardins restèrent longtemps inexploités. Suite à l’intervention d’une ONG locale en 1996, les petits producteurs se sont rassemblés pour créer la coopérative de Mineral Springs. Leurs récoltes de thé sont emmenées dans la fabrique voisine de Selimbong, où les feuilles y développent des arômes typiques des thés du Darjeeling. Les efforts de ces 456 petits producteurs ont été récompensés par l’obtention en 2001 de la certification pour l’agriculture biologique et en 2003 de celle pour le commerce équitable. Le thé noir primeur « Mineral Springs FTGFOP1 » a reçu en 2009 le prix « coup de cœur » du Club des Buveurs de Thé. Cette année (2013), c’est le « Mineral Springs FTGFOP1 FF » qui est élu par le Great Taste Awards avec 3 étoiles !

Découvrez le portrait de Binita, responsable du Joint Body de Mineral Springs et + d’info sur ce jardin sur notre blog !

Potong Workers Welfare Cooperative Society

Producteurs à Potong, Darjeeling, Inde.

Producteurs à Potong, Darjeeling, Inde.

Les jardins de thé de Potong sont situés sur les contreforts de l’Himalaya dans le Darjeeling et ont été créés il y a plus de 100 ans. En raison de la récession économique, ces jardins ont été abandonnés par leurs 2 premiers propriétaires à la fin des années 1970 et en 1990. S’en sont suivies à chaque fois d’importantes difficultés socio-économiques pour les 343 travailleurs et leurs familles. Ce n’est qu’en 2005 que ces jardins ont été rachetés par Tea Promoters of India et que la coopérative de Potong a pu voir le jour. Aujourd’hui, ce groupement de petits producteurs travaille en partenariat avec la fabrique de thé de Singell. Leur production est certifiée pour l’agriculture biologique (depuis 2008) et pour le commerce équitable (depuis 2009). En 2008, nous les avons financièrement aidés à l’installation d’un système d’irrigation. La coopérative a nommé la parcelle irriguée « Gaïa Bari », en français « les jardins de Gaïa », pour nous en remercier.

Subarna Welfare Society

Familles de producteurs de Subarna, Darjeeling, Inde.

Familles de producteurs de Subarna, Darjeeling, Inde.

Subarna est une coopérative de petits producteurs du Darjeeling vivant dans des villages d’altitude, assez reculés. La route la plus proche est à 8km, et Kalimbong, la 1ère ville, à 40km. Situés entre 1000 et 1400m d’altitude, les moins de 100ha de jardins de thé sont entourés d’une épaisse forêt vierge propice à une forte diversité biologique. Les 93 petits producteurs et leur famille ont su concilier les contraintes de ce territoire avec un développement économique durable. Cette coopérative applique les principes d’une agriculture respectueuse de l’environnement et a acquis en 2008 la certification pour l’agriculture biologique. Elle travaille en partenariat avec la fabrique de thé de Samabeong.

+ de détails sur notre blog

Teesta Small Farmers Welfare Society

Producteurs de Teesta découvrant leurs thés conditionnés par nos soins et leurs photos publiées, Darjeeling, Inde.

Producteurs de Teesta découvrant leurs thés conditionnés par nos soins et leurs photos publiées, Darjeeling, Inde.

Teesta est une autre coopérative de petits producteurs de thés biologiques du Darjeeling. Elle doit son nom au fleuve Teesta (prononcé « Tista »), qui prend sa source dans l’Himalaya à 5330m d’altitude et qui a façonné son lit dans une vallée luxuriante. Situés entre 1500 et 1700m d’altitude, les villages des producteurs surplombent ce splendide fleuve vert émeraude. Les 56 fermiers concernés cultivent des théiers sur moins de 35ha de terres. Les feuilles récoltées sont ensuite acheminées à la fabrique de Singell, où elles se transforment en des thés savoureux, au parfum frais et fleuri caractéristique du Darjeeling.

Samabeong

Sur le chemin de l'école entre les théiers, Samabeong, Darjeeling, Inde.

Sur le chemin de l’école entre les théiers, Samabeong, Darjeeling, Inde.

Samabeong, qui signifie « tanière de l’ours noir », est le jardin de thé le plus élevé du Darjeeling avec lequel nous travaillons (entre 1450 et 2010m d’altitude). Non loin de là, on trouve le haut lieu spirituel de Lava, village tibétain abritant un monastère réputé pour ses moines qui pratiquent la lévitation… Etabli en 1882, le jardin de Samabeong s’étend sur une superficie de 707ha dont 152ha de théiers. Ces terrains qui ornent les collines ont été laissés à l’abandon pendant 30 années consécutives et ce n’est qu’en 1990 que l’exploitation a été reprise par Tea Promoters of India. Une des particularités de cette plantation de théiers est la présence de jeunes plants, qui produisent toutefois des thés subtils et excellents.

Seeyok

Cueilleuses de thé à Seeyok, Darjeeling, Inde.

Cueilleuses de thé à Seeyok, Darjeeling, Inde.

Seeyok est un jardin de thé à la frontière népalaise. Il est situé en face de la belle vallée de Rongbong et est abrité par le majestueux Mont Kangchenjunga. Cette plantation de théiers établie en 1869 s’étend sur une superficie de 406ha, dont plus du tiers est dédié aux théiers. Les jardins se trouvent sur des pentes abruptes, entre 1100 et 1800m d’altitude, donnant des thés natures riches en saveurs. 482 travailleurs vivent de cette production avec toute leur famille, soit plus de 2500 personnes. La fabrique de thé de Seeyok, détruite par de violentes inondations, fut reconstruite en 1980 avec une attention particulière pour la sécurité alimentaire des produits (certification HACCP et ISO 9000). Le jardin détient également depuis 1994 une certification pour l’agriculture biologique. Par ailleurs, les gestionnaires croient fermement en une approche holistique de l’agriculture et du milieu naturel, comme en témoignent les techniques biodynamiques pratiquées dans les jardins.

+ de détails sur notre blog

Selimbong

Lieu mère-enfants construit avec la prime du commerce équitable, Selimbong, Darjeeling, Inde.

Lieu mère-enfants construit avec la prime du commerce équitable, Selimbong, Darjeeling, Inde.

A l’heure actuelle, Selimbong est le seul jardin de thé du Darjeeling avec lequel nous travaillons qui est certifié en agriculture biodynamique, et ce depuis 1997. Il est situé à seulement 25km de Tiger Hill, site touristique renommé où les nombreux amateurs se rassemblent afin d’admirer de merveilleux levers de soleil. A l’arrière-plan se dresse, impassible et majestueux, le mont Everest. Appelé « Silbung » localement, cette plantation existe depuis 1860. Chaque année, d’innombrables connaisseurs dans le monde entier attendent impatiemment ses fameuses récoltes d’été au goût de muscat. Ce jardin a gagné le prestigieux prix « Tea Board of India Award for Quality » pour sa qualité exceptionnelle.

+ d’infos sur ce jardin sur notre blog

Singell

Cueilleuse bien abritée du soleil à Singell, Darjeeling, Inde.

Cueilleuse bien abritée du soleil à Singell, Darjeeling, Inde.

Singell est une plantation de thé implantée en contrebas de la ville pittoresque de Kurseong. Les feuilles des théiers de Singell proviennent d’anciens arbres chinois plantés en 1861. Ce fut, à cette époque, le plus grand jardin du Darjeeling. Sa superficie actuelle est encore de 554ha. Les 670 travailleurs vivent dans 34 villages dispersés dans la plantation de thé. Cette plantation de théiers fut la première du Darjeeling à obtenir la certification pour l’agriculture biologique en 1990. Quelques années plus tard, en 1994, elle obtint également la certification pour le commerce équitable. C’est la saveur évoquant le muscat qui fait la réputation des thés de Singell. Ses thés noirs dégagent un parfum particulièrement frais et fleuri.

Snowview

Cueilleuses rentrant chez elles après leur journée de travail à Snowview, Darjeeling, Inde.

Cueilleuses rentrant chez elles après leur journée de travail à Snowview, Darjeeling, Inde.

La plantation de théiers de Snowview dans le Darjeeling longe la frontière avec le Dooars, autre région indienne réputée pour ses thés. Les jardins de cette plantation s’étendent sur près de 300ha, blottis au sein d’importantes réserves forestières où foisonnent une faune et une flore sauvages d’exception. Snowview doit son nom au splendide panorama que l’on a, depuis les jardins de thé, sur les sommets enneigés de la montagne. Depuis 2007, les thés qui y sont produits sont certifiés pour l’agriculture biologique. Les « Griffes de Snowview », bourgeons tressés à la main, font la fierté des 905 travailleurs permanents de cette plantation.

Bengale occidental / Dooars

Putharjhora

L'équipe du jardin de Putharjhora, Arlette, fondatrice des Jardins de Gaïa, et Aurélie, responsable export, Dooars, Inde.

L’équipe du jardin de Putharjhora, Arlette, fondatrice des Jardins de Gaïa, et Aurélie, responsable export, Dooars, Inde.

Putharjhora est une plantation de thé du Dooars, région de plaines entre le Darjeeling et l’Assam. Traduit littéralement, Putharjhora signifie « torrent de pierres » à l’image des petits ruisseaux de montagne qui sillonnent ces contreforts de l’Himalaya. Là-bas, le thé pousse au milieu d’éléphants sauvages et de ruisseaux de montagne avec à l’arrière-plan de vertes forêts tropicales. Le paysage y est d’une beauté sauvage, marqué par 3 réserves naturelles et une réserve de tigres. Deux ethnies y vivent en harmonie : les Népalais et les Adhivasis. Peu de gens connaissent les thés du Dooars, ils n’ont pas la même réputation que ceux de l’Assam, pourtant ils en sont très proches, tant au niveau du goût que par leurs qualités. Etabli depuis 1887, Putharjhora est actuellement l’unique jardin de thé du Dooars à pratiquer l’agriculture biologique (certification depuis 1997) et la biodynamie (certification depuis 2005). Les ¾ des thés produits sont de type CTC, mais, aux Jardins de Gaïa, nous vous proposons différentes qualités de type orthodoxe, en feuilles entières.

Assam

Banaspaty

Paysage entourant Banaspaty, Assam, Inde.

Paysage entourant Banaspaty, Assam, Inde.

L’Assam, situé sur les rives du fleuve Brahmapoutre, entre le Tibet et la Birmanie, est la plus grande région productrice de thé au monde. On y compte environ 2000 jardins. Les thés de l’Assam se caractérisent par de larges et grandes feuilles. Leurs arômes particulièrement prononcés donnent aux thés des saveurs moelleuses et épicées. Banaspaty est un jardin de thé fondé en 1905. Il a une superficie de 65ha, et 130 personnes y travaillent annuellement. Banaspaty se traduit littéralement par « flore, faune et arbres », des éléments très chers aux nombreuses tribus indigènes qui peuplent la région. Le marché hebdomadaire y est fascinant ; les membres des tribus y vendent leurs produits artisanaux. La petite production de Banaspaty est impatiemment attendue par une clientèle fidèle. Les thés produits sont typiques de ceux de l’Assam, parfaits pour le matin ou après le repas pour remplacer un café. Nous avons sélectionné des récoltes d’été et d’automne à l’arôme puissant et au goût malté et sucré.

Tamil Nadu

Dunsandle, région des Nilgiris

Dans l’état du Tamil Nadu, dans le Sud de l’Inde, Dunsandle est l’une des plus hautes plantations de thé du district des monts Nilgiri, appelés aussi « montagnes bleues ». A 2100m d’altitude croissent des théiers des plus fines variétés de Camellia sinensis china. Avec des plantes de cette qualité, une situation exceptionnelle et un climat idéal, Dunsandle a tous les atouts pour produire des thés de très hautes qualités, aux arômes et saveurs proches de ceux des « Highgrown » et des « Darjeeling ». Sans doute les meilleurs thés que l’on puisse espérer dans cette région. Depuis 2004, la totalité du jardin a obtenu les certifications pour l’agriculture biologique et pour le commerce équitable.

Oothu, région de Singampatti

Cueilleur dans jardin de thé du Singampatti, Inde.

Cueilleur dans jardin de thé du Singampatti, Inde.

La plantation d’Oothu couvre les collines de Singampatti dans l’état du Tamil Nadu. Blottis dans la luxuriante et verdoyante forêt vierge tropicale de Kalakkad et entourés par la réserve de tigres de Mundanthurai, ses jardins de thé sont isolés du reste du pays par deux chaînes montagneuses appelées « Ghâts ». Oothu, signifiant « source d’eau », a été le premier producteur de thé dans la péninsule indienne à adopter les principes de l’agriculture biodynamique dans ses jardins et également parmi les premiers dans le pays à obtenir une certification d’agriculture biologique. Également certifiée pour le commerce équitable depuis 1995, la plantation de théiers a un impact social positif sur l’ensemble de la communauté.

Manimuttar, région de Singampatti

Paysage typique du Singampatti autour de Dunsandle, Inde.

Paysage typique du Singampatti autour de Dunsandle, Inde.

Non loin du jardin d’Oothu se trouve celui de Manimuttar. Celui-ci est localisé dans le Sud de l’Inde, au cœur du district de Singampatti. Manimuttar se traduit en français par « rivières de perles » en référence aux nombreux ruisseaux qui serpentent dans la forêt vierge. Les jardins se trouvent entre 1100 et 1300m d’altitude. Le goût fruité des thés produits en font des thés d’exception.

Kerala

Sahyadri Tea Farmers

Sahyadri regroupe des producteurs de thé et épices, un centre ayurvédique, et un centre social. Inde.

Sahyadri regroupe des producteurs de thé et épices, un centre ayurvédique, et un centre social. Inde.

Les petits producteurs de Sahyadri, dans le Kerala au sud de l’Inde, font partie de PDS – Peermade Development Society. Cette ONG tenue par des religieuses, comme le sont fréquemment les organisations dans cette partie du pays, regroupe une section sociale, un centre de formation ayurvédique, des producteurs d’épices – cardamome, clou de girofle, poivre noir, etc. -. Le groupement des Sahyadri Tea Farmers, certifié pour le commerce équitable, a récemment commencé à produire du thé bio que nous proposons également.