Accueil > L’histoire du thé


sep

L’histoire du thé

DE SHEN NUNG A RACINE, plus de 4000 ans d’histoire

la consommation du thé est ancestraleLes légendes retraçant les origines du thé, boisson la plus consommée au monde après l’eau diffèrent selon les pays, mais toutes vantent ses qualités. 

Selon la légende chinoise, un heureux hasard fit tomber une feuille de thé dans la tasse de l’empereur Shen Nung, pendant qu’il se reposait sous un arbuste, en l’an 2737 avant J.-C. Un indescriptible bien être l’envahit. Le thé était né …

Dans la légende indienne, on dit que le prince Dharma, malgré son vœu de ne pas dormir durant 9 ans, mâchonna distraitement quelques feuilles à portée de main, et découvrit les vertus tonifiantes du thé. Celles-ci l’aidèrent à rester éveillé et à rester fidèle à son vœu.

La variante japonaise raconte que Dharma (Bouddha), furieux de ses faiblesses, s’arracha les paupières et les enterra. Elles donnèrent naissance à un arbuste dont les feuilles avaient la propriété de garder les yeux ouverts et l’esprit clair.

En Chine, dans le Yunnan, aux frontières de la Birmanie et du Nord-Vietnam, une légende datant de l’an 500 ap. J.-C., relate que le chef Ai Lén, fou amoureux de la fille du roi, offrit à ce dernier une plante au breuvage merveilleux. Le roi, fortement impressionné, ordonna qu’il en soit planté dans toute la région, donnant naissance aux théiers anciens dont nos thés sont issus…

La propagation de sa consommation

Quelle que soit la légende, il semble bien que le thé ait été découvert en Chine. D’abord consommé pour ses propriétés stimulantes et médicinales, il devint une boisson largement appréciée sous la dynastie Tang (618-907). Dans un premier temps, ce sont les moines Bouddhistes qui répandirent la consommation de thé à travers l’Asie, car ils en buvaient eux-mêmes pour favoriser la concentration lors des longues heures de méditation. Puis au Xème siècle, le thé devint une source d’exportation vers le reste de l’Asie par la route de la soie.

C’est seulement à partir du XVIème siècle que le thé gagna l’Europe. En France, il acquit rapidement un degré de popularité très élevé. Un des premiers amateurs de thé français fut Louis XIV. Ce breuvage devint bientôt la boisson des gentilshommes de la cour et des salons de l’aristocratie, parmi lesquels Racine ou Mme De Senlis. Mais il faudra attendre de nombreuses années avant que l’occident ne parvienne à percer le secret de la création du thé.

Aujourd’hui, le thé est cultivé dans une quarantaine de pays tropicaux et subtropicaux et est la boisson la plus bue à travers le monde après l’eau.